S'inscrire ! Pass oublié ?
Hyjoo
Portail Forums Jeux Flash Chat IRC Annuaire
Google

[Philosophie] Désirer, est ce nécéssairement souffrir?
Section : Le comptoir
Dialogues, actualité et discussions


Actualiser  Hyjoo > Forums > Le village > Le comptoir > [Philosophie] Désirer, est ce nécéssairement souffrir?

[Philosophie] Désirer, est ce nécéssairement souffrir? : Discussion sur le forum Le comptoir (Dialogues, actualité et discussions : Dialoguer et discuter sur des thèmes divers : sujets de société, d'infos, d'actualité...)

 
Rechercher dans la discussion
 Philosophie Désirer, est ce nécéssairement souffrir?
 Le comptoir : Dialogues, actualité et discussions
28/11/2006, 21h04 #1
arkaon_casper 
Ombre

arkaon_casper

[Philosophie] Désirer, est ce nécéssairement souffrir?

voilà petit theme de Philo^^

désirer est-ce nécessairement souffrir? de mon point de vue oui et non...

on peut souffrir du manque que nous apporte le désir surtout quand c'est par exemple un amour à distance par exemple, cependant le désir d'avoir une nouvelle paire de pompes, ça me fait pas plus souffrir que ça...

de plus au niveau philosophique, le désir est sencé être inconscient et nait essentiellement du manques, donc n'est ce pas plutot le désir qui est engendrait par la souffrance?

enfin une chose etst sure c'est que la soufrance est mentale, et bvien consciente, donc si le désir engendre la souffrance, le désir n'est pas si inconscient que ça....qu'en pensait vous?
arkaon_casper est déconnecté(e) Voir une photo de arkaon_casper sur son profil
28/11/2006, 21h45 #2
elissec 
Titan / Titanide

elissec

Re : [Philosophie] Désirer, est ce nécéssairement souffrir?

Citation
Posté par arkaon_casper
voilà petit theme de Philo^^

désirer est-ce nécessairement souffrir? de mon point de vue oui et non...


j'ai un peu galéré à te déchiffrer, mais tu ballances en quelques lignes un sujet sur lequel on pourrait faire des pages!

d'une certaine manière je te rejoins sur le fait que oui et non...
le désir ne fait pas vraiment souffrir, c'est l'attente qu'il soit comblé qui fait souffrir ; la frustration quoi! pour reprendre tes exemples :
- en amour, l'attente amoureuse c'est quelque chose de douloureux... mais en même temps tellement excitant!... si y'a un retour bien évidement...
- en ce qui concerne les choses plus concrètes telle qu'une nouvelle paire de pompes ; toi ça ne te fais pas souffrir parce que peut-être tu n'es pas matérialiste... moi non plus ça ne me traumatise pas... mais j'en connais qui ont "besoin" de posséder "le dernier truc top fashion" et qui sont toujours près à dégainer la carte bleue (ils n'ont pas forcément plus de moyen que toi -en fait, t'es peut-être crésus d'ailleurs-ou moi) et qui vivent très mal de ne pas pouvoir se procurer le dernier "machin" hyper tendance que ce soit fringue, accessoire, meuble, bibelot, dvd, cd... j'en passe et des meilleurs!

donc le désir en lui même est plutôt "neutre". c'est ce qui en découle et l'ampleur du désir qui fait qu'il nous fait souffrir ou pas, en fonction du chemin à faire pour le réaliser, l'atteindre, le concrétiser.

Citation
Posté par arkaon_casper
de plus au niveau philosophique, le désir est sencé être inconscient et nait essentiellement du manques, donc n'est ce pas plutot le désir qui est engendrait par la souffrance?


le désir inconscient?...
à la base, la naissance du désir est probablement inconsciente et liée à manque... pas si sûre :
- il y a des amoureux qui se désirent toujours même quand leur moitié est auprès d'eux... d'autant plus même! si si ça existe! en tout cas j'y crois encore...
-et puis il y a également des objets dont on ne veut jamais se séparer par ce qu'il ont une importance particulière à nos yeux (attention c'est mon côté sentimentaliste qui cause...). sérieusement, certains d'entre vous on peut-être gagné des trophées (même à 2 balles, ... justement ceux à deux balles) qui n'ont pas de valeurs marchande mais qui pour vous représente quelque chose, donc vous avez le désir de le garder.
et bien là je ne vois pas la souffrance... sauf s'il est moche ! et là c'est une faute de goût... mais je m'éloigne du sujet!

cependant, s'il n'est pas conscient comment pourrait-il faire souffrir? c'est totalement paradoxal!

en conclusion, je penche plutôt vers le "non" le désir ne fait pas souffrir et qu"effectivement la souffrance on se l'impose à soi même "parce qu'on le vaut bien"

Citation
Posté par arkaon_casper
enfin une chose etst sure c'est que la soufrance est mentale, et bvien consciente,


j'en arrive à la même conclusion que toi : la souffrance est purement mentale.
je dirais même plus, si on souffre c'est que d'une certaine manière on accepte de souffrir, sinon on ferait en sorte soit de combler le désir inassouvi, soit s'il est "inateignable" d'arrêter de se torturer...
m'enfin je pars du principe que "quand on veut on peut" donc rien est impossible! et accepter de souffrir -je parle de souffrance psychologique!-c'est être un peu maso.
voila.

*qui a dit que arkaon_casper était difficile à déchiffrer?... *
elissec est déconnecté(e)
29/11/2006, 09h37 #3
arkaon_casper 
Ombre

arkaon_casper

Re : [Philosophie] Désirer, est ce nécéssairement souffrir?

euh pour le déchiffrage, passons? merci XD

apres nous avons vu lors de mon dernier cours de philo que le désir à l'inverse du besoin était completement inconscient, bon j'avou que je ne suis pas d'accord avec cette vision mais bon c'est la vision "philosophique" lol

par contre je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi sur un point elissec : certe la souffrence psychologique peut être éviter mais pas toujours et un manque tres fort peut engendrer une souffrance que l'on ne peut controler...

je vais loin dans le sujet mais prends la mort d'un être cher...il va te manquer, et de ce fait tu vas en souffrir car il ne sera plus là pour toi comme il été avant...de ce fait son absence va te causer une souffrance morale intense et que tu le veuille ou non, tu ne pourra y échaper donc certe certains souffre pour pas grands chose mais la souffrance engendré par le manques n'est pas toujours si controlable que tu le dis...

ce qui nous ramene au sujet en disant que ce n'est pas la souffrance qui nait du désir mais le désir qui aurait plutôt tendance à naitre de la souffrance car c'est en désirant stopé cette souffrance que la notion de désir va apparaitre....

donc pour reprendre mon point de vue, bien sur que le désir peut engendrer la souffrance, mais il n'en est pas la cause premiere, et nous assistons beaucoup plus souvent à l'inverse, a savoir que c'est la souffrance morale qui nous pousse à désirer une amelioration...

mais dans ce cas là on peut assimiler la souffrance à une sorte de manques profond de bonheur ou de quelques chose de tres important^^


*et non je ne suis pas materialiste et heureusement pour moi car je suis loin de rouler sur l'or!*
arkaon_casper est déconnecté(e) Voir une photo de arkaon_casper sur son profil
29/11/2006, 11h15 #4
elissec 
Titan / Titanide

elissec

Re : [Philosophie] Désirer, est ce nécéssairement souffrir?

Citation
Posté par arkaon_casper


par contre je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi sur un point elissec : certe la souffrence psychologique peut être éviter mais pas toujours et un manque tres fort peut engendrer une souffrance que l'on ne peut controler...

je vais loin dans le sujet mais prends la mort d'un être cher...il va te manquer, et de ce fait tu vas en souffrir car il ne sera plus là pour toi comme il été avant...de ce fait son absence va te causer une souffrance morale intense et que tu le veuille ou non, tu ne pourra y échaper donc certe certains souffre pour pas grands chose mais la souffrance engendré par le manques n'est pas toujours si controlable que tu le dis...


toujours pas d'accord?

voila mon point de vue sur ce dernier exemple : ok la mort d'un être cher peut causer une certaine souffrance ; mais sincèrement, à quoi sert-elle? l'être cher est mort et c'est irrémédiable! le désir de le ramener est inutile et vain. donc si on souffre, c'est que d'une certaine manière on honore pas vraiment sa mémoire, parce que si l'être cher était encore de ce monde il ne souhaiterait certainement pas que ses proches souffrent. Pour honorer la mémoire de disparus, il me semble qu'il faut se souvenir de ce qu'ils ont fait et des moments qu'on a partagé bons ou plus difficiles, sans pour autant désirer quelque chose d'impossible!

Citation
Posté par arkaon_casper
ce qui nous ramene au sujet en disant que ce n'est pas la souffrance qui nait du désir mais le désir qui aurait plutôt tendance à naitre de la souffrance car c'est en désirant stopé cette souffrance que la notion de désir va apparaitre....

donc pour reprendre mon point de vue, bien sur que le désir peut engendrer la souffrance, mais il n'en est pas la cause premiere, et nous assistons beaucoup plus souvent à l'inverse, a savoir que c'est la souffrance morale qui nous pousse à désirer une amelioration...



donc je pose les problématiques suivantes :
- quelle est l'origine de la souffrance alors?
- et pourquoi désirer ce à quoi on ne peut accéder?

Citation
Posté par arkaon_casper
mais dans ce cas là on peut assimiler la souffrance à une sorte de manques profond de bonheur ou de quelques chose de tres important^^



dans ce dernier cas, ça relève plutôt du besoin que réellement du désir...
le manque est une conséquence d'un besoin non comblé ; le bonheur -ou devrait-on dire "les" bonheurs car ce dernier n'est pas un état mais des instants- sont indispensables à nos vies, sinon elles sont sans intérêt!
si la vie n'est qu'un combat, j'ai vraiment rien à fiche ici bas!
elissec est déconnecté(e)
29/11/2006, 23h36 #5
arkaon_casper 
Ombre

arkaon_casper

Re : [Philosophie] Désirer, est ce nécéssairement souffrir?

et bien ma (mon) cher(e) elissec je dois t'avouer qu'apres une mure reflection sur tes dires, j'en ai conclus que le désir peut engendrer une souffrance dans l'éventualité ou la personne croit plus au destin qu'a la raison, effectivement si elle se laisse guider par ses passions alors loa souffrance prendra le deçus car elle sera dans l'incapacité de raisonner pour passer outre la soufrance, a contrario, si la personne prend le temps de réfléchir, alors elle verra que la souffrance n'est pas la meilleure approche du sujet, et pourra tirer une certaine force de cette épreuve et deviendra de ce fait plus "mature" et plus experimenté à vivre de nouveaux coups durs.

la reflexion peut donc mener à une certaine maitrise de toi, c'est d'ailleur ce que recherche les Stoïciens dans leurs textes, cependant je ne pense pas que la stoïcité soit véritablement humaine, tandis que la passion, elle, l'est depuis toujours...

partant de ce principe je ne peut pas me permettre de juger l'une ou l'autre des deux réactions que j'ai définie si dessus, et pour être honnête, aétant moi même tres impulsifs, je laisse souvent peut de place à la réflexion dans mes sentiments, et il n'est pas rare que la passion m'emporte là ou la raison m'aurait interdit d'aller...

mais je ne suis qu'un simple humain...

*même si vous croyer tous le contraire de part mon intelligence si percutante et ma beauté encore innégalée*

sur ce je te laisse car il est temps d'aller songer à un monde meilleur sous la couette de mon doux lit^^

j'attend avec impatience tes autres interventions.


arkaon_casper est déconnecté(e) Voir une photo de arkaon_casper sur son profil
30/11/2006, 11h26 #6
elissec 
Titan / Titanide

elissec

Re : [Philosophie] Désirer, est ce nécéssairement souffrir?

Citation
Posté par arkaon_casper
...apres une mure reflection sur tes dires, j'en ai conclus que le désir peut engendrer une souffrance dans l'éventualité ou la personne croit plus au destin qu'a la raison, effectivement si elle se laisse guider par ses passions alors loa souffrance prendra le deçus car elle sera dans l'incapacité de raisonner pour passer outre la soufrance, a contrario, si la personne prend le temps de réfléchir, alors elle verra que la souffrance n'est pas la meilleure approche du sujet, et pourra tirer une certaine force de cette épreuve et deviendra de ce fait plus "mature" et plus experimenté à vivre de nouveaux coups durs.


oh que c'est joliment dit!
ben voila, t'as saisi toute la différence entre toi et moi : la maturité !
tout ce qui ne te tue pas te rends plus fort!
je sais pas de qui elle est cette phrase mais comme pour ma signature j'aurais été fier d'en être l'auteur...

la passion est quelque chose de puissant qui peut permettre de faire des choses extraordinaires -au sens positif du terme!-, mais à long terme elle est souvent destructrice, parce lorsqu'on a une passion, une vraie de vraie, le reste à tendance à disparaître...

dans ce sens la passion peut avoir pour définition : le désir de s'épanouir dans un domaine, voir plusieurs... mais les véritables passionnés ne sont-ils pas un peu monomaniaques? du coût, cette notion de désir réapparaît et induit ce côté "exclusif" et destructeur.
Voila on retrouve la notion de souffrance dûe au désir... CQFD!

Citation
Posté par arkaon_casper
la reflexion peut donc mener à une certaine maitrise de toi, c'est d'ailleur ce que recherche les Stoïciens dans leurs textes, cependant je ne pense pas que la stoïcité soit véritablement humaine, tandis que la passion, elle, l'est depuis toujours...

partant de ce principe je ne peut pas me permettre de juger l'une ou l'autre des deux réactions que j'ai définie si dessus, et pour être honnête, étant moi même tres impulsifs, je laisse souvent peut de place à la réflexion dans mes sentiments, et il n'est pas rare que la passion m'emporte là ou la raison m'aurait interdit d'aller...


en quoi le fait d'être stoïc, n'est pas humain?
*je passe encore pour un extraterrestre? *
il n'y a pas à opposer ces deux notions ; les bouhdistes sont stoïcs et il me semble qu'ils ont un rapport avec l'humanité très sain et ils existent depuis... très très longtemps!

également, le fait d'opposer les termes "réflexion" et "passion" n'est pas tout à fait exacte ; ok, la passion peut nous pousser à des actes irréfléchis, plus instinctifs, cependant il y a des passions qui, pour... "évoluer", ont besoin de réflexion! sinon, c'est à ce moment que ça peut déraper et devenir destructeur...
*question de maturité!??!*

cependant, en ce qui concerne le fait que "l'impulsivité" ou la spontanéité nous permettent d'emprunter des "chemins" vers lesquels nous n'aurions pas osé nous diriger si ont avait entamé une magistrale réflexion pour jauger tous les paramêtres à prendre en compte! ça peut avoir du bon ; notion de défit!
maintenant, il est évident que la raison, le bon sens, nos propres limites physiques et les lignes de conduites qu'on s'impose plus ou moins consciemment, lèvent des barrières à nos actions en général et par voie de conséquences à nos passions.

enfin bref, si, si je fais parti de la race des humains - comme la majorité des hyjooiens... ????- et je crois au final qu'on a tous l'occasion et/ou la possibilité d'exploiter un jour ou l'autre dans notre vie une game étendue de facette et d'état d'âme... dont le désir fait parti.

le désir d'avancer tout simplement est probablement le plus... logique? mais il peut être destructeur également si celui-ci implique le fait de piétiner ce qu'il y a sur son passage et peut faire souffrir en premier lieu l'instigateur de ce simple désir, dans le sens où :
- pas facile de vouloir avancer lorsqu'il y a des obstacles importants;
- démarche un peu contradictoire et fort peu épanouissante de tracer son chemin tout seul sans tenir compte de son environnement, car par nature ; nous ne somme pas fait pour vivre seuls!
elissec est déconnecté(e)
09/12/2006, 17h00 #7
morgane 13 
Ombre

morgane 13

Re : [Philosophie] Désirer, est ce nécéssairement souffrir?

pour moi désirer c'est savoir souffrir comme quand on aime une chose énormément on ne peut pas la lacher et on ne fait que souffrir si on ne peut l'avoir ou même l'obtenir !!!

Pour moi c'est la pire des sentences, souffir d'une chose qu'on aime, en fait c'est comme si on tomber dans dans son propre piège en tout cas c'est ce que je me dis au fond de moi !!

Mais il y a aussi souffrir d'amour ( comme ma propre experience d'ailleurs ... ) quand on aime une personne énormément on ne pense qu"a lui, il commence a vous parler, et c'est le coup de foudre mais malheureusement que pour vous !!
Le jour ou vous découvrez qu"il ne vous aime pas votre se déchire pour une meilleure douleur de souffrance ...

Pour moi si un jour on me dit que quelqun désire quelque chose, je lui dit forcément qu'il va souffrir de sa propre passion .
morgane 13 est déconnecté(e)

Navigation rapide:

« Discussion précédente | Discussion suivante »
Emplacement :
Actualiser  Hyjoo > Forums > Le village > Le comptoir > [Philosophie] Désirer, est ce nécéssairement souffrir?

Utilisateurs regardant cette discussion : 0 ( membre(s) et 0 invité(s))

Discussions similaires 
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
quelques phrase de haute philosophie :-) ruspower Le comptoir 10 07/11/2006 02h16
[Help][Hardware]Est-ce que mon pc est bon pour la poubelle ? POLO9999 Nouvelles technologies 20 06/06/2006 15h30
un peu de philosophie... Aliana Le comptoir 9 16/10/2003 22h31
Bug [Warior] ou Philosophie coréenne ? Moldoc Dragon Raja 14 19/01/2003 11h22
Rechercher dans cette discussion 
Rechercher dans cette discussion:

Recherche avancée


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 15h08.

Edité par vBulletin - Copyright © 2000-2005 Jelsoft Enterprises Limited
Copyright © Hyjoo - Tous droits réservés