S'inscrire ! Pass oublié ?
Hyjoo
Portail Forums Jeux Flash Chat IRC Annuaire
Google

Pink Floyd
The Dark Side of the Moon
Rock progressif


Actualiser  Hyjoo > Forums > La fontaine > Musique > [Album] Pink Floyd - The Dark Side of the Moon

Pink Floyd (The Dark Side of the Moon, Rock progressif) : Fiche / Article de la section Chroniques d'albums, crée sur le forum Musique (Artistes, chansons, groupes et lives : Informations et discussions sur les courants et les genres musicaux, leurs auteurs, artistes et interprètes...)

 
Rechercher dans la discussion
 Pink Floyd
 Titre : The Dark Side of the Moon
 Genre : Rock progressif
 
 Catégorie : Chroniques d'albums
 Rédaction : Encel (26/01/2009)



Album du groupe anglais Pink Floyd.

Genre : Rock progressif

Date de sortie :
24 mars 1973

Label : Harvest/EMI (UK), Harvest/Capitol (US)

Durée : 43'

Sites dédiés : il n'en manque pas ! Par exemple http://thinkfloyd.free.fr/disco/darkside.htm



Tracklist (le/les compositeur du morceau est entre parenthèses) :



  1. Speak to Me (Nick Mason) – 1:00
  2. Breathe (David Gilmour, Roger Waters, Richard Wright) – 2:59
  3. On The Run (David Gilmour, Roger Waters) – 3:35
  4. Time/Breathe (reprise) (David Gilmour, Roger Waters, Richard Wright, Nick Mason) – 7:04
  5. The Great Gig in the Sky (Richard Wright, Roger Waters, Clare Torry) – 4:48
  6. Money (Roger Waters) – 6:24
  7. Us and Them (Roger Waters, Richard Wright) – 7:49
  8. Any Colour You Like (David Gilmour, Nick Mason, Richard Wright) – 3:26
  9. Brain Damage (Roger Waters) – 3:50
  10. Eclipse (Roger Waters) – 2:04
Line-up :
  • Roger Waters : basse, chant, effets sonores, synthétiseur
  • David Gilmour : guitare, chant, synthétiseur
  • Richard Wright : claviers, chant, synthétiseur
  • Nick Mason : percussions, batterie, synthétisEur
  • Leslie Duncan, Doris Troy, Barry St. John, Liza Strike : chœurs
  • Dick Parry : saxophone sur Money et Us And Them
  • Clare Torry : chant sur The Great Gig In The Sky
Mon avis général :


Un des grands classiques de la musique, qu'il faut avoir écouté au moins une fois.

Pour une fois, les gens ne se sont pas trompés en l'achetant en masse, puisqu'il s'agit rien de moins que le troisième album le plus vendu de tous les temps (plus de 30 millions de copies), qui est aussi resté dans classement américain Billboard 200 pendant 741 semaines, dont 591 consécutives (ça fait quand même respectivement 14 et 11 ans!).

Cet album ne contient pas mes chansons préférées de Pink Floyd (Echoes, Shine on you crazy diamond...) mais reste sans doute le plus construit, cohérent (c'est en fait un morceau unique sans interruption ou presque) et reste d'un niveau moyen impressionnant. Money est ainsi un tube à la rythmique complexe 7/4 (avec une ligne de basse chaloupée très argéable à jouer), ce qui change des rythmes binaires entendus partout ; les titres The Great Gig in The Sky et Us and Them sont aussi des monuments de la musique planante (RIP Rick ). Le tout sans compter la qualité de mixage, qui fait que cet album reste encore une référence pour régler du matos Hi-Fi.

En bref, à écouter et réécouter pour tout mélomane/fan de rock qui se respecte !

-----


Commentaire détaillé des pistes :

Speak to Me : morceau introductif de l'album, qui commencepar un battement de coeur crescendo, suivi de divers effets sonores qui seront repris dans les morceaux suivants. L'ambiance est sombre et assez oppressante, les rires de Brain Damage sont en fait ici bien plus menaçant que dans la chanson. Quelques paroles émaillent la chanson, parlant de folie. Le crescendo général s'accélère à la fin pour faire une transition, quasiment un lancer, vers la chanson suivante. En bref, morceau abstrait mais qui lance bien l'écoute.



Breathe : première partie du duo formé avec la fin de la chanson Time. On entame ici une série de chansons consacrées à la vie et à la mort ; celle-ci est la première et raconte les paroles d'un vieillard à un nouveau-né, pour lui expliquer ce qui lui attend, notamment le travail. Les paroles envers celui-ci sont ironiques, puisque le travail décrit est celui d'un lapin qui creuse sans cesse des trous. Le tout est en opposition avec la musique, un monument de musique planante à la Pink Floyd, autour d'une ligne de basse assez lente, avec accompagnement de nappes de clavier et de gutare aigue.

Une des chansons les plus planantes de cet album, à écouter !





On The Run : à la suite de la description du travail de la chanson d'avant, il faut y aller ! Le changement d'ambiance est immédiat : on passe à un rythme très rapide avec de nombreux effets sonores répétitifs, dont celui de gens qui courrent, probablement dans des aéroports car des annonces de vol sont faites. Une chanson très tendue dont le rythme infernal ne peut être arrêté que par un fou au rire démoniaque , qui cause un crash de l'avion. La chanson se termine par ce crash qui apaise la tension. Une piste surprenante.




Time/Breathe (reprise) : Première chanson de l'album à utiliser un bruit de tout les jours (bruits de montres/horloges) pour lancer la chanson. On peut entendre diverses aiguilles, puis tous ces réveils/montres/horloges sonnent, laissant la place au rythme d'une trotteuse, avant que la batterie ne la rejoigne. Une intro très originale et réussie, qui lance un morceau qui l'est tout autant. A la suite, une introduction musicale qui laisse la part belle à la batterie et au clavier qui se répondent magnifiquement ; arrive par la suite un morceau qui arrive à trouver un équilibre entre des parties d'une rare puissance (refrains/solo de Gilmour, l'un des meilleurs) et des parties planantes, accompagnées de coeurs. Les paroles parlent du temps qui passe, trop vite, et derrière lequel on court vainement. La fin de la chanson est une reprise du thème de Breathe, mais qui parle cette fois de la vieillesse.

Un des monuments de l'album, avec un Gilmour au somment de son art, et une intro des plus réussies. A écouter d'urgence !



The Great Gig in the Sky : Après la vieillesse, la mort. C'est le thème de ce morceau, triste mais extrêmement beau. Il commence et est porté par le clavier de Richard Wright, qui prend ici toute son importance. Son association avec Gilmour est ici un modèle d'équilibre. L'autre aspect important de ce morceau réside dans la performance vocale de la chanteuse Clare Torry. Il s'agit en fait de son premier essai sur le morceau, le groupe, se l'étant fait présenter, lui ayant demandé de penser à l'horreur et à la mort, et de chanter.

Un autre monument de l'album, dans un style très différent, plus triste. A ne pas écouter si on va mal, mais pas de limite sinon !



Money : certainement le morceau le plus connu de l'album, et l'un des deux plus connus de Pink Floyd avec Another Brick in the Wall. Il est notable pour son rythme en 7/4, qui entraine une ligne de walking bass très efficace. Comme pour Time, le morceau est introduit par des sons de la vie de tous les jours (des caisses enregistreuses) qui, utilisés de façon répétitive, introduisent le rythme de la basse. Autre élément significatif du morceau, un solo de saxophone, qui rajoute une touche jazzy. Pour les paroles, comme le titre le laisse penser, ça parle argent

Pour ceux qui ne connaitraient pas, courrez l'écouter, c'est quand même un classique ! Pour ma part, j'aime bien, mais ce n'est pas un de mes morceaux préférés de l'album.



Us and Them : on signe avec ce titre un retour à un morceau très planant, introduit par le clavier de Richard Wright. Ensuite, le rythme très lent permet un équilibre entre les différents instruments, notamment la guitare de Gilmour, le clavier, et le saxophone de Money, qui est resté. A noter l'usage d'effets d'écho au niveau de certaines paroles, qui renforce le côté planant de l'ensemble. Au niveau des paroles, on arle de la guerre et de son absurdité, en disant que les simples combattants des deux camps (nous, et eux) ne sont pas si différents et n'y comprennent finalement rien.
Le troisième monument de l'album ! Un morceau très beau et planant, qui prend son temps. A écouter !



Any Colour You Like : le retour d'un titre instrumental, qui fait la part belle au synthétiseurs et à un solo de guitare. Surtout remarquabl par la débauche d'effets sonores novateurs pour l'époque, avec un son parfois très distordu.

Pas mon morceau préféré, mais un instrumental sympa, avec un son original. On ne s'ennuie pas en écoutant les multiples variations.



Brain Damage : une chanson qui mélange des couplets en forme de ballade et des refrains puissants et enlevés ; l'association fonctionne bien et est agréable. Les paroles parlent de folie et font souvent écho à Syd Barrett, ancien guitariste du groupe, qui le quitta pour cause de skyzophrénie. La chanson reprend le rire du fou entendu sur Speak to me, et est la première chanson où l'on parle de la face sombre de la lune, qui donne son titre à l'album.


Eclipse : la chanson finale de l'album, assez intense avec l'apport des choeurs. La fin permet de glisser doucement vers le silence, avec une boucle évoquée vers le début de l'album par le retour du battemtn de choeur. La personne qui écoute est aussi laissée sur un paradoxe fameux qui donne à réfléchir sur l'album :

"There is no dark side of the moon really. Matter of fact it's all dark.".


Cette outro fait que pour cet album, on peut dire que le silence qui sit du Pink Floyd est encore du Pink Floyd. J'aime beaocup ce morceau pour sa fin !


En résumé, un seul conseil, courrez l'écouter ou le réécouter !


(Source :
Wikipedia et me, myself and I )
Miniatures attachées
dark_side.jpg - [Album] Pink Floyd - The Dark Side of the Moon 
Vous devez vous inscrire pour utiliser l'édition en mode Wiki

Navigation rapide:

« Discussion précédente | Discussion suivante »
Emplacement :
Actualiser  Hyjoo > Forums > La fontaine > Musique > [Album] Pink Floyd - The Dark Side of the Moon

Utilisateurs regardant cette discussion : 0 ( membre(s) et 0 invité(s))

Discussions similaires 
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
[Rock psychédélique] Pink Floyd taeguk Musique 14 10/11/2010 05h35
[Litt] DARK MOON, GEMMELL David. alton Littérature et bande dessinée 3 01/12/2008 11h57
Pink Floyd Slayer Musique 11 14/01/2006 01h17
Contre la dark Side of the Faern Ebert Le laboratoire 1 30/06/2005 13h07
[concert] le retour des pink floyd sweet killer Musique 0 28/06/2005 14h48
Rechercher dans cette discussion 
Rechercher dans cette discussion:

Recherche avancée


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 02h31.

Edité par vBulletin - Copyright © 2000-2005 Jelsoft Enterprises Limited
Copyright © Hyjoo - Tous droits réservés